Les années Clos de Sarpe

Lorsque l’on goûte un Château Clos de Sarpe, les premiers adjectifs qui viennent à l’esprit sont : vrai, franc, naturel, complet. Aucun mystère en cela puisque la conduite du sol et de la vigne contribue à cette authenticité généreuse. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de la profession internationale qui est unanime et qui reconnaît le Château Clos de Sarpe comme étant un très grand acteur du vin français. Découvrez ci-dessous les meilleures années du Clos de Sarpe, de 1945 à 2009.

  • 2009

    2009

    Le millésime 2009 est celui de tous les bons excès ! Puissance, fraicheur, vinosité, onctuosité mais malheureusement une très faible production en raison d’un terrible orage de grêle début mai. Le travail effectué après l’orage a produit un vin de qualité exceptionnelle mais qui ne permettra qu’une production de 210 caisses de 12 bouteilles.

  • 2008

    2008

    Une année exceptionnelle (épuisé).

    CHARLES DE SARPE 2008

    Belle présentation ; robe rouge-griotte soutenue, liséré violine, Nez très expressif aux notes de petits fruits rouges, d’épices orientales, de cachou et de pain d’épice. Bouche fraiche, douce, agréable, veloutée à la texture fine et délicate, tanins ronds et gouleyants. Finale épicée et finement boisée.
    Un joli vin de plaisir.

  • 2007

    2007

    Le millésime 2007, ayant été produit à partir de parcelles ramassées au top de leur maturité, offre des tanins ai niveau des merlots 85% très murs et ceux des cabernets francs 15% exceptionnels ; avec tous deux beaucoup de fraicheur, de sucrosité, de gras, de pureté de fruit, très aromatiques, caractérisés par un volume généreux en milieu et en fin de bouche ; le tout enfermé dans une robe très foncée.

  • 2006

    2006

    Des tanins de très belle facture, une très grande pureté de fruit et beaucoup de fraicheur, de sucrosité, de gras. Une belle finale fraiche, solide et très fuitée. Le tout enfermé dans une robe très foncée.

  • 2005

    2005

    Un vin exceptionnel grâce à une climatologie très favorable. Très belle présentation ; robe rouge rubis profonde, très léger liseré ambré. Superbe nez de fruits noirs compotées, mûre, myrtille, fines notes fumées et épicées. La bouche est ample, souple, généreuse aux tanins frais et croquants évoluant en finale sur une très belle composante fruitée. Un joli vin de plaisir à découvrir sans modération.

    CHARLES DE SARPE 2005

    Très belle présentation ; robe rouge rubis profonde, très léger liseré ambré. Superbe nez de fruits noirs compotés, mûre, myrtille, fines notes fumées et épicées. La bouche est ample, souple, généreuse aux tanins frais et croquants évoluant en finale sur une très belle composante fruitée. Un joli vin de plaisir à découvrir sans modération.

  • 2004

    2004

    Un vin surprenant par sa trame et ses arômes.

  • 2003

    2003

    Il s’agit ici d’un millésime d’une garde inespérée qui devrait surprendre très agréablement beaucoup de consommateurs.

  • 2002

    2002

    Superbe présentation. Robe noire vertigineuse, liseré violine. Nez toujours aussi pur, de très grande noblesse aux notes de fruits noirs, frais, de menthe, d'abricots confits. La bouche fraîche et boisée est d'un très grand classique pour ce cru : puissance, classe, velouté, longueur. Encore une exceptionnelle réussite pour un millésime complexe.

    International Wine Challenge 2005

    Médaille de Bronze
    Pour le Clos de Sarpe 2002

    International Wine Challenge 2005

    Concours Mondial de Bruxelles

    Médaille d'argent
    Pour le Clos de Sarpe 2002

    Concours Mondial de Bruxelles

  • 2001

    2001

    Superbe présentation. Robe noire exceptionnelle de profondeur, liseré violacé. Nez somptueux de complexité, encore un peu fermé, aux notes de fruits réglissés, de moka et de crème. La bouche est monumentale de puissance, de gras, de volume, avec des tanins rares de qualité et de fraîcheur. La finale ne s'arrête presque jamais. Un vin rare, vraiment exceptionnel, qu'il faut vraiment avoir dans sa cave.

    International Wine Challenge 2005

    Médaille de Bronze
    Pour le Clos de Sarpe 2001

    International Wine Challenge 2005

    The International Wine and Spirit Competition

    Médaille de Bronze
    Pour le Clos de Sarpe 2001

    The International Wine and Spirit Competition

  • 2000

    2000

    Superbe présentation. Robe noire « abyssale », liseré violacé. Nez exceptionnel de pureté aux fruits noirs, cerise, mûre, notes minérales légèrement truffées associées à des notes boisées fines et bien mariées avec le fruit. En bouche, on découvre un vin à la fois charmeur pour la qualité de ses tanins suaves et enrobés, et à la fois « hyper puissant » pour le volume et la longueur en fin de dégustation. Un vin exceptionnel digne des plus grands.

  • 1999

    1999

    Très belle présentation. Robe rouge grenat profonde, léger liseré carminé. Nez frais, fruité, au bouquet naissant aux arômes de fruits noirs, de réglisse et de pain d'épice. Après une attaque franche, le vin évolue harmonieusement vers un équilibre parfait, vin boisé au tanin de grande race et une structure surprenante pour le millésime. Un vin de très grande classe.

  • 1998

    1998

    Très belle présentation. Robe rouge grenat profonde, liseré ambré. Nez puissant, suave, aux notes de fruits compotés, de fumée, de cerise à l'eau de vie. La bouche est charnue, dense, très structurée, aux tanins puissants, bien enrobés par un boisé noble et de grande qualité. Un grand vin de garde.

    International Wine Challenge 2005

    Médaille de Bronze
    Pour le Clos de Sarpe 1998

    International Wine Challenge 2005

    Concours général Agricole 2000 Paris

    Médaille d'Or
    Pour le Clos de Sarpe 1998

    Concours général Agricole 2000 Paris

  • 1997

    1997

    Belle présentation. Robe rouge brique profonde, liseré ambré. Nez complexe, vineux, confit aux notes de fruits mûrs, de réglisse et de confiture de coings. En bouche, le vin exprime un très beau volume suivi d'une ancre tannique encore soutenue. La finale se révèle pleine et très aromatique. Un très beau vin à attendre encore 2 à 3 ans pour atteindre sa plénitude.

  • 1996

    1996

    Bonne présentation. Robe rouge brique de bonne intensité, liseré orangé. Nez poivré, mentholé avec des notes de cachou et d'épices orientales. La bouche est vive, avec une structure légère et élégante. La finale est craquante et épicée. Un vin de plaisir.

  • 1995

    1995

    Belle présentation. Robe rouge brique profonde, liseré orangé. Nez bouqueté, très expressif aux notes de fruits compotés, de cuir et de résine. La bouche est fraîche, vineuse, dense, aux notes de café et de pain d'épice. La finale est longue et persistante. Un très beau vin à boire ou à garder.

  • 1994

    1994

    Belle présentation. Robe rouge brique profonde, liseré orangé. Nez puissant, vineux aux notes de fruits confits, de pâte de fruits et d'épices orientales. La bouche exhale tous les parfums de fruits très mûrs et chocolatés, le volume et le gras sont encore très présents, la finale est fraîche et encore bien présente.

  • 1993

    1993

    Belle présentation. Robe orangée de bonne intensité. Nez rancioté, de caramel, de porto et de pruneaux cuits. La bouche est encore fraîche, suave, chocolatée, finale souple.

  • 1992

    1992

    Belle présentation. Robe rouge brique soutenue, liseré orangé. Nez au bouquet très présent aux notes fumées, mentholées, de résine et d'écorce d'orange. La bouche se révèle ample, généreuse, puissante avec des tanins encore présents en finale.

  • 1991

    1991

    Belle présentation. Robe rouge brique soutenue, liseré orangé. Nez très expressif aux notes poivrées, épicées, de tabac blond et de cannelle. L'attaque est fraîche, minérale, l'évolution souple et harmonieuse, l'acidité encore présente en finale, associée à des notes fumées et camphrées.

  • 1990

    1990

    Robe grenat-violet, très dense, presque opaque. Nez profond, plein, puissant, complexe, où le cassis et les fruits rouges sont relayés par des notes de pruneau, de cacao et de cèdre. Bouche généreuse et charpentée dès l’attaque, avec une certaine suavité propre au millésime ; très bel équilibre dans une richesse exceptionnelle (on sent les raisins parfaitement mûre) ; de la mâche, de la vinosité et une bonne longueur. Tout ceci laisse présager une évolution très positive et durable.

  • 1989

    1989

    Robe grenat très foncé, plus sombre que 1990. Nez serré et pénétrant, intense et complexe, avec une dominante actuelle violette qui lui donne de la finesse. Bouche très équilibrée, avec plus d’acidité que le 1990 et des tanins plus fermes, mais aussi une superbe chair, actuellement en retrait. Le type même du Saint-Émilion de coteau traditionnel, à la fois rond et charpenté ; finale longue et ferme qui promet un grand avenir.

  • 1988

    1988

    Robe grenat très foncé, presque noire, très jeune. Nez capiteux et complexe où se mêlent des arômes végétaux, très jeunes, de poivron, de violette d’eucalyptus, à des arômes plus évolués de chocolat, de cuir et de cèdre. Bouche moins corpulente que les précédentes, plus ferme, presque austère, mais beaucoup de mâche et une finale persistante. Un vin rustique mais de grand caractère qui gagnera beaucoup au vieillissement.

  • 1987

    1987

    Robe cerise claire, légèrement évoluée. Nez discret et évolué de crise à l’eau-de-vie et de céleri. Bouche légère et coulante, sans épaisseur, mais agréable par sa sincérité et sa netteté ; un vin qui reflète fidèlement son millésime et a un certain charme ; à boire maintenant.

  • 1986

    1986

    Robe grenat sombre, à reflets orangés. Nez mûr, profond, sur des arômes riches et évolués de pruneau, de cuir, de tabac et de cire. Bouche puissante et massive, pleine de mâche et de sève, presque trop tannique pour les uns, qui trouvent la finale sèche, noblement rustique pour les autres, qui apprécient une fin de bouche réglissée, persistante, et qui laisse une sensation de fraîcheur roborative.

  • 1985

    1985

    Belle robe grenat très foncé, dense. Nezn capiteux, fondu, de merlot très mûr, où s’allient harmonieusement les fruits noirs (cassis, myrtilles), la réglisse, le cacao, le gibier et l’humus. Bouche corpulente et riche, la première à avoir de l’onctuosité ; beaucoup d’amplitude et de profondeur ; grand équilibre : de beaux tanins fondus soutiennent une chair opulente ; finale ronde et ferme. Un grand millésime, à goûter et à attendre.

  • 1983

    1983

    Robe grenat orangé, foncée, évoluant légèrement vers le brun. Nez expressif et mûr, intense, d’écorces agrumes, de cire, de gibier et de tabac, avec une pointe de cannelle. Bouche à la fois rugueuse et charnue en attaque, très aromatique (fruitée et viandée), du volume et de la structure ; une finale persistante que certains trouvent un peu sèche mais que d’autres apprécient. Un Clos de Sarpe de caractère, à boire en mangeant ou à "manger" tout seul.

  • 1982

    1982

    Robe peu foncée, à bords orangés, évoluée. Nez très évolué de crise à l’eau-de-vie et de porto, qui séduit certains dégustateurs par son charme décadent et déçoit les autres. Bouche sans beaucoup de chair ni de structure, où l’acidité domine ; évoque le pain d’épices, ne manque ni de finesse ni de charme mais semble sur la descente. Ce vin n’a pas le type habituel des Clos de Sarpe, ni la génération que l’on attend du millésime.

  • 1981

    1981

    Robe dense et sombre, légèrement brunie dans la masse. Nez ferme et net de réglisse et de havane, avec du fruit cuit (pruneau) en soutien. Bouche droite, classique, équilibrée et élégante, avec un joli fruit en milieu de bouche et une finale réglissée, fraîche et nette. Un vin parfaitement à point et, à ause de cela sans doute, plus fin que les autres. Une belle réussite pour le millésime.

  • 1980

    1980

    Robe grenat orangé, assez soutenue pour un 1980. Nez expressif mais qui évolue vite dans le verre : framboise, griotte, puis notes animales et épicées, puis cuir et sous-bois… enfin légère touche acétique. Bouche ronde et fraîche, peu volumineuse, mais du fruit et des saveurs viandées ; peu de charpente mais du charme, presque de la souplesse ; un vin sincère, exprimant son millésime, à boire maintenant.

  • 1979

    1979

    Robe grenat orangé, peu évoluée. Nez assez expressif, plus vif que capiteux, sur des notes de tabac brun, de champignon, de poivre et de viandé. Bouche à dominante acide, maigre pour les uns, nerveuse et assez équilibrée pour les autres ; peu volumineuse, avec une finale tannique, jugée dure et amère par certains, qui estiment ce vin sur le déclin, alors que d’autres pensent qu’il faut l’attendre encore.

  • 1978

    1978

    Robe grenat sombre, à bords orangés, jeune encore. Nez capiteux et frais à la fois, dense, à dominante, d’humus et de gibier, mais avec du fruit sensible et une pointe de menthe. Bouche charnue et pleine en attaque, qui allie fermeté et velouté, d’un grand équilibre ; de l’ampleur et de la richesse en milieu de bouche, beaucoup de tenue et une finale riche et fraîche (menthe). Un grand saint-émilion classique.

  • 1976

    1976

    Robe brune, fatiguée. Nez déplaisant, évoquant le porto éventé, en décomposition. Bouche molle, linéaire, où palpitent fugitivement des arômes de fruits très mûrs ; reste l’alcool qui donne une allure de moelleux, presque écœurante, aucune longueur. Un vin fini, qui a dû avoir de la générosité et du charme il y a quelques années (a sûrement souffert du voyage à Paris). Le moins intéressant des vingt millésimes goûtés.

  • 1975

    1975

    Robe grenat, à bords orangés, dense. Nez : serré pénétrant, complexe et homogène, où se fondent des arômes incisif de cuir, d’humus, de cacao, de tabac et de cannelle. Bouche : très ferme et très serrée, où la chair se devine plus qu’elle ne se sent, enfermée qu’elle est dans sa chrysalide de tanins et d’acidité, une matière et une concentration certaines, une finale longue, un vin de caractère et une grande tenue.

  • 1973

    1973

    Robe grenat très foncé, sombre et "jaune". Nez franc, direct, encore jeune, de violette et d’humus. Bouche extrêmement structurée et étoffée, où les tannins donnent assurément le ton, au risque d’écraser le fruit, pensent les uns qui trouvent ce vin très (trop) rustique, alors que les autres apprécient cette mâche exceptionnelle où les arômes (pruneau, violette) émergent en rétro-olfaction. Un archétype de Clos de Sarpe, avec sa rafle macérée sur les fruits très mûrs (parce que vendangés très tard) et peu abondants. Pour amateurs de vins à l’ancienne (quel contraste avec tous ces 73 dilués et morts depuis longtemps).

  • 1971

    1971

    Robe orangée-marron. Nez très évolué, d’herbes aromatiques, de camphre et de viandé. Bouche molle en attaque, fondue et coulante, avec des goûts de torréfaction ; un certain charme et une bonne finale. A boire vite.

  • 1970

    1970

    Robe grenat orangé, peu évoluée, dense. Beau nez et pénétrant, très stable sur la durée, ample et complexe, avec encor des arômes de fruits tendant vers le confit mais surtout de tabac de havane, de cèdre et de sous-bois (évoque une synthèse du 78 et du 75). Bouche superbe de classicisme et d’ampleur, équilibre parfait dans la rigueur et la solidité (certains trouvent ce vin encore fermé), de la structure et de la rondeur, beaucoup de manière et de mâche, une finale encore très tannique qui déconcerte tel ou tel mais convainc la plupart. Un grand Clos de Sarpe qui exprime parfaitement le terroir et le millésime ; le préféré de quelques uns.

  • 1966

    1966

    Robe orangé foncé, tirant vers le tuilé, très évoluée. Nez très évolué évoquant les pruneaux à l’armagnac, la cerise confite… légèrement acétique. Bouche décharnée, qui assèche… dommage ! A du être beau, à en juger par l’alcool et les tanins, encore bien présents mais dissociés. Deux amateurs, parmi nous, de vins très vieux, lui trouvent du charme. A sûrement souffert du transport.

  • 1964

    1964

    Robe grenat, à peine orangé, soutenue, peu évolué. Nez : très net, fin expressif, complexe et capiteux, avec de la noblesse sur des notes de cèdre, de tabac en feuilles, de cuir, de sous-bois et d’épices.Bouche : "à point", fondue sans mollesse, riche et équilibrée, sur des notes fruitées, animales et de torréfaction, du charme et de l’harmonie-un vrai beau vin vieux qui tient la route à 47 ans.

  • 1962

    1962

    Robe orangée tirant sur le marron, encore dense. Nez très évolué, de champignon, de café, d’extrait de viande… fragile à l’oxydation dans le verre. Bouche fondue, suave et savoureuse de vin très vieux, qui plaît beaucoup à quelques-uns, les autres la jugent déclinante, presque usée ; bon milieu de bouche dense et équilibré ; finale décadente qui peut plaire (évoque le rhum). A sûrement réservé aux inconditionnels des très vieux saint-emilions ( à boire sur place de préférence).

  • 1961

    1961

    Un vin exceptionnel ! Une grande année pour le Château Clos de Sarpe.

  • 1959

    1959

    Un très grand vin de garde pour une année chaude et sèche doublée d’une vinification difficile.

  • 1955

    1955

    Un énorme plaisir pour les amateurs.

  • 1953

    1953

    Un énorme plaisir pour les amateurs.

  • 1952

    1952

    Un énorme plaisir pour les amateurs.

  • 1949

    1949

    Cette très bonne année rappelle celle de 1947.

  • 1947

    1947

    Année exceptionnelle (épuisé).

  • 1945

    1945

    Une année exceptionnelle pour une année marquée par une gelée désastreuse le 2 mai 1945, et qui délivre un vin concentré et étonnant.

2009

Le millésime 2009 est celui de tous les bons excès ! Puissance, fraicheur, vinosité, onctuosité mais malheureusement une très faible production en raison d’un terrible orage de grêle début mai. Le travail effectué après l’orage a produit un vin de qualité exceptionnelle mais qui ne permettra qu’une production de 210 caisses de 12 bouteilles.

Dans les collections haute couture encore disponibles au Château :

Années « Exceptionnelles » Clos de Sarpe :
2009 - 2005 - 2001 - 2000 - 1998 - 1982 - 1961 - 1945

Années de « Très bonne qualité » Clos de Sarpe :
2007 - 2004 - 2003 - 2002 - 1999 - 1997 - 1996 - 1995 - 1985 - 1983 - 1978 - 1975 - 1971 - 1970 - 1966 - 1962 - 1955 - 1953 - 1952

Années de « Très bonne qualité » Charles de Sarpe :
2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001 - 2000 - 1999 - 1998

Au delà des modes, la même conduite de la vigne et du vin, depuis trois générations.

Vous pouvez également passer commande des vins Clos de Sarpe :

Commander ici Price list 2017